Tout savoir sur l’enseignement supérieur en Italie

enseignement supérieur en Italie EXPATIS

Vous souhaitez réaliser vos études en Italie ? Retrouvez dans cet article des informations pratiques concernant l’enseignement supérieur pour vous aiguiller dans le choix de votre établissement.

L’enseignement supérieur en Italie: quel système?

Le système italien d’enseignement supérieur est dit binaire car il est composé de deux secteurs distincts qui sont d’une part les établissements universitaires universitaires et d’autre part les établissements non-universitaires. Actuellement le secteur universitaire comprend un nombre total de 94 institutions, ainsi réparties :

Les universités publiques

Les universités publiques, au nombre de 60 en Italie sont dotées d’une certaine autonomie.Parmi ces 60 universités il y a 3 universités technologiques (Politecnici) et 2 universités pour étrangers  (Università per Stranieri). Les domaines d’enseignement proposés dans le pays sont similaires mais l’organisation structurelle des institutions ainsi que la mise en place des programmes diffèrent d’une université à l’autre.

Les universités privées reconnues par l’Etat

Les 17 universités privées reconnues par l’état italien respectent la législation universitaire du ministère de l’université et de la recherche. Ainsi, les diplômes délivrés par ces universités sont reconnus aux niveaux national et européen au même titre que des diplômes délivrés par un établissement public.

Les enseignements proposés par les universités privés sont similaires à ceux proposé dans le système public. La différence majeure de ces universités se situe au niveau du financement et de la gestion des établissements.

Les universités polytechniques

Les universités polytechniques sont des universités publiques dont les domaines d’enseignement sont l’ingénierie et l’architecture. Il en existe trois dans le pays :

Les universités pour étrangers (Università per Stranieri)

Il existe deux universités pour étrangers en Italie. Ces universités sont spécialisées dans l’enseignement de la culture, de la littérature et de la langue italienne pour les étrangers désirant faire leurs études en Italie.

Les écoles et instituts supérieurs spécialisés (Scuole Superiori)

Certains établissements sont spécialisés dans les activités de recherche et proposent des formations de troisième cycle permettant de passer un Dottorato, ou Doctorat. Les établissements supérieurs spécialisés sont les suivants :

Les diplômes de l’enseignement supérieur en Italie

Le système d’enseignement supérieur italien est très similaire au système français. Les deux font référence au modèle d’enseignement supérieur européen. La formation étudiante italienne est organisée selon trois diplômes :

  • Laurea di primo livello (ou Laurea Triennale) : ce diplôme correspond à une licence en France (BAC+3) et  permet d’obtenir 180  Crédits ECTS (les crédits ECTS permettent de faciliter l’équivalence des programmes d’études entre les universités françaises et étrangères). Pour être admis en licence il faut avoir obtenu le « diploma di scuola secondaria superiore » qui correspond au baccalauréat en France.
  • Laurea magistrale : équivaut  à un master en France (BAC+5). Ce diplôme s’obtient en 2 ans et permet d’obtenir 120 crédits ECTS.
  • Dottorato : équivalence du doctorat français, il permet d’acquérir des compétences  nécessaires pour exercer un métier dans la recherche (BAC+8).

Classement des meilleures universités italiennes

Etablissement Classement
Université de Bologna 1-6
Université de Milan 1-6
Université de Padova 1-6
Université de Pize 1-6
Université La Sapienza de Rome 1-6
Université de Turin 1-6
École polytechnique de Milan 7-8
Université de Florence 7-8
École normale supérieure de Pise 9-12
Université Bicocca de Milan 9-12
Université Federico II de Naples 9-12
Université Tor Vergata de Rome 9-12
Université catholique du Sacré-Cœur 13-21
Université de Cagliari 13-21
Université de Ferrara 13-21
Université de Gênes 13-21
Université de Palerme 13-21
Université de Parme 13-21
Université de Pavia 13-21
Université de Pérouze 13-21
Université de Trieste 13-21

Source : http://www.shanghairanking.com/fr/World-University-Rankings-2014/Italy.html

À propos des inscriptions

Pour accéder à l’enseignement supérieur italien, il faut être titulaire du bac et bien maîtriser la langue. Selon le cursus, peuvent s’ajouter des examens d’entrée communs aux étudiants italiens.

Formalités d’inscription

En tant que ressortissant communautaire il faut prendre contact avec les universités et avec le consulat d’Italie dans le courant du premier trimestre de l’année civile, afin de connaître la date limite de dépôt du dossier. Cette date peut changer d’une année à l’autre. Le dossier contenant les pièces suivantes doit être fourni directement à l’université:

  • Original ou photocopie certifiée conforme du diplôme du bac et du relevé de notes ou licence ou master
  • Déclaration de valeur du diplôme, document délivré par le consulat d’Italie
  • Traduction assermentée en Italien de chaque diplôme par un traducteur du tribunal de grande instance
  • Tout autre document que l’établissement choisi pourrait demander

Frais de scolarité

Les frais d’inscription dans les universités publiques sont de 1 400 euros en moyenne en fonction du lieu et du type de formation suivie. Les universités catholiques sont plus chères, mais les frais varient aussi selon les revenus familiaux. Le coût d’un MBA dans la prestigieuse université Bocconi de Milan est d’environ 44 500 euros.

Vérification du niveau en italien

En tant que ressortissant de l’Union Européenne, il n’y a plus à passer d’examen d’italien, mais il faut cependant être sûr de son niveau en italien pour poursuivre des études avec succès. Le niveau attendu est celui de la CILS, niveau B2 (certificazione di italiano come lingua straniera).

Vous avez désormais toutes les informations pour choisir votre école et commencer le processus d’inscription pour vos études supérieurs en Italie !

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire