Santé en Thaïlande : quelle couverture sociale et où se soigner ?

santé EN THAILANDE -EXPATIS

Le système de santé en Thaïlande est dans son ensemble de bonne qualité. Par contre le régime de protection sociale est complexe. Quels vaccins ? quelle couverture sociale ? Quel hôpital ? Nos réponses pour bien préparer votre expatriation en Thaïlande.

Santé en Thaïlande :  Les risques médicaux à connaitre avant de partir

Les moustiques sont très présents en Thaïlande. Ils peuvent transmettre des maladies dangereuses comme l’encéphalite japonaise, la dengue ou le paludisme. Il est important de bien se protéger pour éviter au maximum les piqûres.

Consultez votre médecin avant votre départ est essentiel et vérifiez si vous êtes à jour de vos vaccinations.

Les vaccins conseillés  pour la Thaïlande :

  •  (DTCP, hépatite B) ;
  • hépatite A
  • typhoïde
  •  Rage : pour les séjours longs ou ruraux

Santé en Thaïlande : Quelle couverture sociale ?

En tant qu’expatrié, le système d’assurance maladie auquel vous serez affilié, thaïlandais  ou français, dépend du type de votre contrat de travail. Si vous êtes salarié, votre employeur doit choisir entre deux  contrats de travail:

  • détaché : le salarié reste dépendant du système de santé français
  • expatrié : le salarié dépend du régime thaïlandais

Dans tous les cas, négociez dans la mesure du possible avec le département des ressources humaines de l’entreprise qui vous emploie en Thaïlande des solutions d’assurances complémentaires privées pour vous et votre famille.

En effet, le régime de sécurité sociale thaïlandais est assez complexe et offre un taux de remboursement très variable. Le taux de remboursement des frais médicaux sont proportionnels au taux de cotisations. De plus, afin de bénéficier de la couverture sociale thaïlandaise vous devez vous faire soigner dans l’hôpital public auquel vous êtes rattaché. Or, la qualité des soins dans le système public n’est pas homogène et les délais pour être soigné, longs.

La souscription d’une assurance de santé privée est encore plus recommandée lorsque vous venez en Thaïlande pour y travailler comme indépendant, pour y créer une entreprise, ou pour y travailler dans une entreprise ne proposant aucun système d’assurance.

La souscription d’une assurance médicale privée

  • S’inscrire à la Caisse des Français de l’Étranger (CFE), une entité affiliée à la sécurité sociale française. Les prestations couvertes :
    • Maladie, maternité, invalidité
    • Accidents du travail & maladies professionnelles

A noter que la CFE offre, en plus d’une couverture de santé, la possibilité de cotiser au régime d’ assurance vieillesse,  et donc de valider des droits de retraite en France.

La deuxième solution est de souscrire une assurance privée internationale, auprès d’assureurs situés dans votre pays de départ ou sur place.

La troisième solution est de recourir aux couvertures médicales proposées par les assureurs locaux thaïlandais. Vous pouvez contacter l’Ambassade de France à Bangkok, qui pourra vous fournir une liste d’assureurs validés par ses services.

Santé en Thaïlande : où se soigner ?

A Bangkok, vous pouvez  vous rendre à l’hôpital Bumrungrad  (tél : 66(0)26671000) qui se trouve dans le centre de la ville. Ce dernier est le plus grand hôpital privé du sud-est de l’Asie. Vous pouvez aussi vous rendre à l’hôpital de Bangkok (tél : +6623103000 ). Pour obtenir une aide urgente appelez le 1155.

Pour consulter un médecin francophone en Thaïlande , une liste de praticiens :

  • Dr Balankura Philippe, 1 Naret Road, BANGKOK 10500, tél : 02.2361389
  • Dr Kanjanavanit Suparat, A. Mae-Rim CHIANGMAI 50180, tél : 053.890760
  • Dr Meyer Olivier, 20/29 Moo10 PATTAYA City 20150, tél : 038.723600
  • Dr Nipakanont, 25/50 Mae Luan Road PHUKET 83000, tél : 081.8933244

Santé en Thaïlande : les médicaments

Vous n’aurez en général aucun mal à acheter des médicaments en Thaïlande car il existe un grand nombre de pharmacies dans le pays. En revanche, il est essentiel de faire le bilan sur vos médicaments avec votre médecin avant de partir. En effet, certains médicaments ne possèdent pas le même nom en France et en Thaïlande. De plus, certaines molécules autorisées en France sont interdites en Thaïlande. Il convient donc d’avoir une idée claire des médicaments qu’il vous faudra acheter sur place si vous suivez un traitement et d’éviter d’importer des produits illégaux dans le pays.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire