Travailler en Thaïlande : du rêve à la réalité

travailler en Thailande EXPATIS

Beaucoup de Français, en recherche d’opportunités professionnelles, considèrent la Thaïlande comme un pays prometteur pour s’expatrier et où  travailler serait facile ! Travailler en Thaïlande…. du rêve à la réalité !

En réalité, la situation est plus complexe, notamment en raison du droit du travail thaïlandais particulièrement contraignant pour les candidats étrangers :consultez notre article « Le droit du travail en Thaïlande » pour approfondir la législation thaïlandaise et les contraintes qu’elle impose aux ressortissants étrangers.

Toutefois, la vigueur économique de la Thaïlande est indéniable et offre de belles perspectives professionnelles. Les informations ci-dessous vous aident à maximiser vos chances de succès dans la recherche d’emploi en Thaïlande.

Travailler  en Thaïlande : les secteurs qui recrutent

Les expatriés français sont des cibles de choix pour les recruteurs thaïlandais et internationaux : plus de la moitié des expatriés français sont des  diplômés  qualifiés et  l’enseignement supérieur français possède une bonne réputation en Thaïlande.

Les profils recherchés sont les profils commerciaux et les ingénieurs, diplômés  des grandes écoles. Le secteur de l’industrie est également un secteur où les recrutements d’expatriés français sont très importants en Thaïlande.

Les secteurs du médical, des cosmétiques, de l’aéronautique, de la bijouterie, du conseil, des hautes technologies, de l’hôtellerie et du textile sont également des secteurs prisés par les expatriés français.

Représentant une part importante de l’économie thaïlandaise, les secteurs de l’enseignement et du tourisme recrutent de plus en plus d’expatriés.

Travailler en Thaïlande : des pistes à explorer

La première étape pour chercher un emploi en Thaïlande est de consulter des offres à pourvoir sur « The Nation »  ou « Bangkok Post »  qui sont deux journaux locaux importants et de consulter des sites internet d’emploi comme « JobsDB ».

Le seconde étape est de faire appel à une agence de recrutement telle que JAC Recruitment.

Tous les expatriés français  actuellement en Thaïlande dressent le même constat : Le networking est  capital pour travailler dans le pays; se constituer un réseau est primordial.

Que ce soit via un réseau d’anciens étudiants, des contacts professionnels ou même des groupes de recrutement sur les réseaux sociaux, la création et le développement de relations professionnelles avec des contacts établis en Thaïlande vous aidera grandement dans votre recherche d’emploi.

La Chambre de Commerce Franco-Thaïe travaille activement pour aider les expatriés et futurs expatriés dans leur recherche d’emploi en Thaïlande. Elle propose  des services pratiques comme des ateliers de mise à niveau de votre CV,  possède un réseau de plus de 300 entreprises membres, avec lesquels elle pourra vous mettre en relation. Chaque année, la chambre aide plusieurs dizaines de Français à trouver un emploi et à nouer des relations professionnelles en Thaïlande.

Travailler en Thaïlande : les contrats de travail

En Thaïlande, un contrat n’est pas forcément écrit. Il peut être conclu à l’oral mais il est malgré tout recommandé de rédiger un contrat de travail. Par ailleurs il n’existe pas réellement de lois en Thaïlande régissant les types de contrats : les  deux plus fréquents sont à durée déterminée ou à durée indéterminée.

Les CDD sont rarement supérieurs à 119 jours car une fois ce délai dépassé l’employeur devra payer une indemnité. Pour éviter cela, l’employeur peut transformer le CDD en CDI au bout de 119 jours s’il le souhaite.

En Thaïlande, la législation n’impose pas de durée pour les délais de préavis. La loi impose néanmoins à ce que le contrat fasse mention du délai de préavis. En général pour un CDI, le délais de préavis est compris entre 1 et 3 mois.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire